• Qu’est-ce que l’Orchestre de chambre européen La Divine Proportion ?

L’Orchestre de chambre européen La Divine Proportion est le fruit de la rencontre entre une compositrice, Caroline Gerber, un chef d’orchestre, Pierre-Alexis Touzeau, et un ensemble de musiciens désireux de faire vivre le répertoire classique autrement.
Chacun lui apporte son expérience spécifique de créateur ou d’interprète, issue d’horizons aussi variés que la musique byzantine, le chant grégorien, l’interprétation baroque ou l’esthétique romantique, pour créer un orchestre unique.
La richesse et la multiplicité de ces talents permettent ainsi une nouvelle approche de la musique classique, inventive et sincère.
La direction artistique de l’Orchestre de chambre européen La Divine Proportion est confiée à Caroline Gerber, nommée compositrice en résidence, ce choix constituant le socle d’une orientation qui vise à promouvoir la création contemporaine, et à défendre la place des femmes dans ce domaine.


Silouanos, op. 1 n°1, de Caroline Gerber, compositrice en résidence

• Pourquoi ce nom ?

Les artistes, et plus particulièrement les musiciens, n’ont eu de cesse, au fil des siècles, de chercher à percer l’énigme du Beau et de vouloir en reproduire les effets.
Depuis Pythagore jusqu’à Scriabine, en passant par Bach et Debussy, cette quête artistique trouve notamment son expression dans un fascinant rapport mathématique, surnommé nombre d’or, section dorée, ou encore divine proportion.
C’est en hommage à cet esprit humaniste et universel que l’Orchestre de chambre européen La Divine Proportion s’est choisi ce nom.

• Pourquoi Orchestre de chambre européen ?

Notre époque est marquée par le repli identitaire et la défiance entre les peuples. En s’affirmant comme résolument européenne, La Divine Proportion veut non seulement dépasser les dissonances intra-européennes, mais également reprendre et développer le dialogue avec les nations extra-européennes.
D’ores et déjà, ses musiciens proviennent de plusieurs pays, et des concerts mobiles se préparent activement avec des partenaires internationaux.
Enfin, clin d’œil à l’Histoire, La Divine Proportion s’est établie à Cluny, une cité multiséculaire qui a longtemps été la capitale culturelle de l’Europe et où, récemment, a été mis au jour un fabuleux trésor médiéval regroupant deux mille pièces d’Espagne et du Maroc, les témoins d’un âge d’or fait d’échanges et de partages entre les civilisations.

• Quel objectif ?

Fort d’une filiation et d’un héritage poétiques emblématiques, l’Orchestre de chambre européen La Divine Proportion s’est donné pour mission de transcender les clivages qui assassinent la musique classique.
Les frontières entre les époques et les cultures disparaissent.
La musique, différemment et pour tous.